L’adoucisseur d’eau fait partie des appareils électroménagers qu’il importe de posséder, dans la mesure où à lui seul, il élimine les excès de calcaire et les substances chimiques dans l’eau courante.

Déjà, sur ce point, il apporte de nombreux avantages, non seulement pour la santé, mais également pour l’hygiène et pour tous les équipements sanitaires traversés par l’eau.

Pour ces raisons il faut bien le choisir et ne pas acheter le premier modèle rencontré. Effectivement, même si les adoucisseurs d’eau semblent avoir les mêmes fonctionnalités, rien ne vaut un matériel adapté à ses besoins.

Les éléments essentiels à savoir avant l’achat

Afin d’acheter avoir un adoucisseur d’eau, il faut d’abord vérifier si l’eau en présence est dure ou non. La dureté de l’eau se mesure normalement par le Th ou Titre Hydrométrique. En général, le besoin d’avoir un adoucisseur se ressent lorsque le Th est supérieur à 20 °F. Par contre s’il est inférieur à 10, alors l’eau est déjà considérée comme douce et la possession d’un adoucisseur devient inutile. Par ailleurs, il existe sur le marché de petits appareils de mesure de Th, sinon il est aussi possible de se renseigner sur la qualité de l’eau distribuée, à la mairie.

Une fois la dureté de l’eau connue, il faut ensuite déterminer la consommation en eau selon  le nombre de personnes dans chaque foyer. Ces différents critères seront nécessaires pour identifier la capacité de la résine de l’équipement. À titre d’exemple,  pour pouvoir adoucir l’eau ayant un Th de 30 °F, d’un foyer composé de 6 personnes, le volume de la résine nécessaire doit être égal à 16 litres. Ceci  pour dire que la capacité de la résine doit varier en fonction de la dureté de l’eau et du nombre de consommateurs.

De plus, avant l’achat de l’appareil, il est toujours intéressant de connaitre le prix en cours, sur le marché. A ce propos, selon le modèle,  la contenance,  la marque, la mode d’installation, l’adoucisseur d’eau, se vend  entre 300 à 3000 euros.

Les autres points à connaitre pour bien fixer son choix

L’appareil se décline en deux modèles bien distincts. Le modèle qui est le plus connu par les utilisateurs est adoucisseur d’eau à résine. Son mode de fonctionnement est assez simple. Lorsque l’eau dure passe à travers la résine, les ions calcium et  magnésium seront remplacés par des ions de sodium. Une fois le traitement achevé, l’eau devient douce et moins corrosive.

Pour ce type d’adoucisseur, le choix est multiple car  il est disponible sous plusieurs versions. À part l’appareil à capteur de dureté, il est possible de choisir entre l’adoucisseur périphérique, l’adoucisseur d’eau automatique, l’adoucisseur d’eau manuel, et l’adoucisseur d’eau semi-automatique. De plus, le client aura également l’embarras de choix, en termes de marques.

Il y a également un autre type d’adoucisseur qui est l’adoucisseur au CO2 qui fonctionne différemment de façon différente. En effet, à la différence de l’appareil à résine, il n’ajoute pas d’ions de sodium dans l’eau courante, mais du CO2. Celui-ci est injecté de façon proportionnelle au débit. Il a principalement pour effet de rendre les calcaires solubles dans l’eau, ce qui reste assez intéressant, surtout pour les personnes qui ont besoin de diminuer leur consommation en sodium.