1- la préparation

Tout d’abord, retirez les lacets. Cela peut paraître superflu mais c’est indispensable pour éviter de salir avec le cirage.

Si vos lacets sont en cuir, vous pouvez bien sûr les laisser. Le cirage leur fera le plus grand bien. Attention toutefois à ne pas trop les salir avec le cirage et à les essuyer après séchage pour ne pas salir votre pantalon.

Placez ensuite les embauchoirs dans les chaussures pour tendre le cuir. Vous pouvez également les mettre en place après le nettoyage si cela vous convient mieux.

2- le nettoyage

Vous pouvez maintenant dépoussiérer vos chaussures avec une brosse à poils doux ou un “grattoir”. Brossez énergiquement toute la surface de votre chaussure sans oublier la languette ou l’espace entre la semelle et le cuir.

Cette étape est essentielle pour ne pas retenir la saleté dans le cirage.

Pour ajouter une touche d’écologie à ce nettoyage, nous vous conseillons d’utiliser des brosses en bois non traité et avec des poils en fibres naturelles.

De temps en temps, vous pouvez compléter ce dépoussiérage par un nettoyage en profondeur avec une crème nettoyante et un chiffon doux. Cela permet d’éliminer les vieux vernis en plus de la saleté. Vous devez ensuite appliquer cette crème de manière uniforme et circulaire sur l’ensemble de la chaussure et sur le bord de la semelle et du talon. Il est également important d’insister sur les différents plis du cuir, afin de ne laisser aucune trace du cirage précédent.

Un nettoyage en profondeur régulier permet de prolonger la durée de vie de vos chaussures et de réduire le risque que le cuir de vos chaussures préférées se craquelle.

3- la crème nourrissante

Maintenant que vos chaussures sont “propres comme un sou neuf”, il faut penser à conserver la souplesse de leur cuir. Quelques touches de crème nourrissante étalées énergiquement avec un chiffon doux feront l’affaire. La langue, les plis, le talon et la semelle ne sont bien sûr pas à oublier !

Vous pouvez prendre une crème de la teinte de vos chaussures ou une crème incolore.

Après avoir laissé sécher quelques instants, vous pouvez enlever l’excédent de crème avec un chiffon doux ou la brosse douce utilisée pour dépoussiérer (une fois nettoyée bien sûr !).

4- le cirage

Comme pour la crème nourrissante, nous vous conseillons d’utiliser un vernis à base d’ingrédients naturels, comme la cire d’abeille. Il existe même aujourd’hui des vernis entièrement fabriqués à partir d’ingrédients biologiques.

A l’aide d’un chiffon doux neuf, appliquez uniformément le cirage sur l’ensemble de la chaussure. Il n’est pas nécessaire de trop frotter ; le cirage ne doit pas pénétrer dans le cuir mais il est là pour le faire briller.

Vous pouvez vous aider d’une brosse à cirage ou d’une vieille brosse à dents pour atteindre les zones plus difficiles comme l’espace entre la chaussure et la semelle. Vous serez assuré qu’il y aura du cirage partout !

Notez qu’il est préférable de choisir une teinte de cirage légèrement plus foncée que celle de vos chaussures. Cela permettra de cacher certaines traces d’usure et autres petits défauts qui auraient tendance à ressortir avec un cirage plus clair.

Vous pouvez également exercer vos talents en utilisant par exemple un cirage bleu marine sur du cuir noir ou un cirage bordeaux sur du cuir marron pour varier la couleur de la patine de vos chaussures et obtenir des brillances colorées.

5- le polissage

Après avoir laissé sécher le cirage pendant quelques minutes et enlevé l’excédent avec un chiffon, c’est le moment de donner libre cours à votre énergie.

Munissez-vous d’une brosse souple, en crin de cheval par exemple, et frottez vigoureusement vos chaussures pour les faire briller !

Besoin d’autres conseils sur les chaussures en cuir ? C’est par ici que ça se passe : www.fashionnewsmagazine.com